• 01.64.28.89.03
  • autoecole.msm@gmail.com

Monthly Archivedécembre 2017

Cours de code: Défaillance du conducteur

En ce début des festivités de fin d’année, de nombreuses familles prévoient de consommer de l’alcool. Par conséquent, n’oubliez pas de rester raisonnable et surtout de ne pas oublier de désigner votre SAM ! N’oublions pas qu’un conducteur trop alcoolisé est en cause dans un accident mortel sur trois.

C’est pour cela que nous vous proposons un petit rappel sur les défaillances liés au conducteur.

Bonne lecture!

defaillances-du-conducteur

Cours de code : Arrêt et Stationnement

L’arrêt et le stationnement font partie des bases de la conduite. Ce sont deux choses qui seront apprises très vite par les candidats au permis de conduire.Il n’est pas rare que l’arrêt et le stationnement soient confondus lors de l’apprentissage théorique. Donc voici un petit cours afin de vous aidez à mieux comprendre ce sujet.

 

Bonne lecture!!

 

 

arrets-et-stationnements

 

 

Cours de code : L’ éco-conduite:

La conduite écologique : Ou une conduite sûre et écologique rime avec économie.

 

Le code de la route et l’examen du permis prennent aujourd’hui en compte une conduite sûre, économique et responsable vis-à-vis de l’environnement.

Cela vise à éduquer les conducteurs, non seulement pour économiser du carburant dans le but de leur faire des économies d’argent mais également de faire face à un enjeu humanitaire de taille : le réchauffement climatique !!

Pendant que la plupart d’entre-nous prennent le fait de conduire comme un acquis, il est facile d’oublier que cela reste un privilège. Ce privilège se prolonge bien au-delà des effets immédiats de mettre en marche le moteur de votre véhicule, car il a des effets sur un monde beaucoup plus vaste que notre propre personne.

L’écoconduite ou conduite économique a pour objectif de populariser le concept d’attitudes de conduite visant à utiliser efficacement l’énergie parmi les professionnels et les particuliers.

Il y a 5 règles simples à suivre:

1 : Changer les vitesses à bas régime moteur.

Monter les rapports de vitesse rapidement et conduire à des rapports de vitesse élevés même à faible vitesse engendre des réductions de consommation de carburant. Afin d’utiliser l’efficacité du moteur de façon optimale, un régime maximal de 2500 tr/min pour monter les rapports est recommandé pour les véhicules à essence. Du fait que les moteurs diesel sont généralement plus efficaces à des régimes moteur inférieurs, un régime maximal de 2000 tr/min pour monter les rapports est recommandé pour les véhicules Diesel. Ainsi un tachymètre (compte-tours) est un instrument utile pour changer de vitesse au bon moment.

2 : Maintenir une vitesse stable.

Maintenir une vitesse régulière en utilisant le plus haut rapport possible ! A l’accélération, l’énergie du carburant est utilisée pour propulser le véhicule. Une partie de cette énergie est perdue au freinage (l’énergie perdue est dissipée en chaleur au niveau des disques et des plaquettes des freins) Par conséquent, des accélérations et des freinages répétés demandent beaucoup d’énergie (donc de carburant) Il faut donc toujours éviter les freinages et accélérations inutiles. Conduire à une vitesse constante avec un rapport de vitesse élevé conduit à réduire la consommation. Attention : Le régulateur de vitesse est une aide utile pour une conduite souple et maintenir une vitesse constante, en particulier sur autoroute ou sur route non encombrée. Par contre, si vous commencer l’ascension d’une colline, coupez le régulateur de vitesse et prenez le contrôle de la pédale d’accélérateur en accélérant gentiment quitte à perdre un peu de vitesse car le régulateur de vitesse a tendance à faire monter excessivement le régime moteur et par conséquent a tendance à provoquer de la surconsommation dans le cas de forte montée.

3 : utiliser le frein moteur.

Pour économiser du carburant en ralentissant ou en stoppant, il suffit de décélérer doucement en relâchant la pédale d’accélérateur en laissant une vitesse, si possible le rapport de vitesse le plus haut afin de limiter les frottements ! Les véhicules diesels et essence construits depuis 1990 sont généralement équipés avec un système d’injection électronique qui coupe l’alimentation en carburant du moteur quand celui-ci ralenti (pédale d’accélérateur relâchée et une vitesse engagée, ce que l’on appelle communément le frein moteur) L’avantage du frein moteur est qu’il peut être utilisé pour économiser du carburant : Par exemple, en relâchant l’accélérateur à temps quand on approche d’un feu de signalisation. Cela entraîne également à réduire l’utilisation des freins, réduisant ainsi également les coûts de maintenance. Le frein moteur n’a pas seulement des effets positifs sur la consommation de carburant, mais aussi sur la réduction des gaz à effet de serre, la sécurité du trafic, la fluidité du trafic et améliore le confort des passagers.

4 : Savoir anticiper le trafic et rouler tranquille.

Afin de conduire à une vitesse aussi constante que possible, il est important d’anticiper le trafic environnant pour éviter les freinages et accélérations non nécessaires. Par exemple : à l’approche des feux de signalisation…à l’approche de cyclistes ou de véhicules agricoles… sur une autoroute chargée… et pour toutes autres situations de trafic. Beaucoup de situations peuvent déjà être anticipées en regardant loin et bien avant que la situation ne se produise. Suivant les conditions de circulation, il n’est pas possible de conduire aussi vite que ce permet la limite de vitesse; en adaptant la vitesse il est donc possible d’économiser du carburant. De plus, quand les conditions de circulation sont mauvaises, conduire moins vite prévient les embouteillages et les accidents… Conduire « zen » et prendre son temps (ou du moins le juste temps) permet économie de carburant, de stress et accroît la sécurité routière. Pourquoi conduire à 90 km/h plutôt qu’à 80 km/h ?? Sur un parcours de 20 km, la différence de temps est de 1 minute et 40 secondes… Par contre dans ce même laps de temps et suivant la motorisation du véhicule, l’économie de carburant est de 2 à 5 %. Outre l’avantage économique de réduire la vitesse, il s’avère que conduire moins vite permet de prévenir beaucoup plus d’accidents : la distance de freinage est plus courte de 10 m à 80 km/h qu’à 90 km/h.

5 : L’entretien du véhicule :

L’entretien joue un rôle essentiel dans l’économie de carburant, en effet, conduire avec un véhicule dont les pneumatiques sont sous-gonflés (c’est à dire à une pression insuffisante) conduit non seulement à un échauffement du pneumatique pouvant avoir pour effet l’éclatement de ce dernier, mais également génère une surconsommation de carburant pouvant atteindre 8% Il est donc conseillé de sur gonflé ses pneumatiques surtout si le véhicule est chargé ou si l’on fait d’important trajet… Par ailleurs, conduire avec un véhicule excessivement chargé ou avec une galerie conduit également à une sur-consommation de carburant… D’autres paramètres entre en ligne de compte comme le carburant, la fréquence de la vidange, la géométrie, etc.

 

Quelques conseils :

Le poids additionnel sur un véhicule entraîne un accroissement de la résistance au roulement du véhicule (friction entre la roue et la route plus importante) Il est donc important de ne pas sur-charger son véhicule, en particulier lorsque cela n’est pas nécessaire : Est-ce nécessaire de conserver certaines choses en permanence dans votre coffre et dans l’habitable ? Ensuite, il faut bannir certains équipements sur le toit du véhicule, en particulier lorsque ces derniers sont vides… Le plus facile encore pour réduire sa consommation de carburant est encore de limiter l’utilisation de son véhicule au strict nécessaire et d’éviter tout parcours inutile. Prenez le vélo ou vos jambes pour de court trajets ! Éviter de prendre votre véhicule pour quelques centaines de mètres, une petite marche ou un tour en vélo est bien meilleur pour la santé ! Pour 15 minutes de marche (1 kilomètre parcouru environ), on émet environ 10 g de CO2 contre plus de 100 g pour presque tous les véhicules à moteur thermique sur le marché. Ne faites pas tourner votre moteur à l’arrêt pour le chauffer. Il vous suffit de rouler lentement au début de votre trajet pour que le moteur monte en température… Optimiser vos parcours lorsque vous vous rendez dans plusieurs endroits consécutivement : éviter de revenir sur votre route lorsque vous pouvez l’éviter. Voyez la possibilité de faire du co-voiturage (un conducteur qui prend son véhicule pour transporter d’autres personnes) ou de l’écopartage (une voiture que plusieurs personnes possèdes et qui l’utilise en fonction des besoins)
Privilégier l’utilisation des moyens de transport en commun, surtout aux heures de pointes. Choisissez les moins polluants ! Il y a maintenant des « parkings relais » (Pr) aux abords des grandes villes permettant de prendre un transport en commun pour éviter des trajets en villes. L’utilisation de la climatisation peut entraîner une hausse de la consommation de 0,2 à 0,5 l/100 km Pour une baisse de 8°C dans l’habitacle par rapport à l’extérieur, cela revient à avoir une augmentation de consommation allant de 20 à 40% en ville ! La climatisation consomme plus en ville que sur route ! La surconsommation est liée à l’alimentation du compresseur de la climatisation. La climatisation reste un élément de confort des véhicules modernes et il est préférable de s’en passer ou de bien l’utiliser ! L’été, ne mettez pas en marche la climatisation de votre véhicule avant de l’avoir aéré. Ouvrez au maximum les vitres conducteur et passager dans le premier kilomètre afin de réduire la température de l’habitacle. Lorsque la climatisation est en marche, ne pas laisser les fenêtres ouvertes. Éviter d’utiliser la climatisation en hiver, c’est inutile ! Elle peut toutefois être utilisée ponctuellement pour favoriser le désembuage des vitres. En ville, il est préférable d’ouvrir les vitres et de couper la climatisation : en effet, l’ouverture des vitres entraîne une hausse de 1% de la consommation, la climatisation entraîne une hausse de 20%.

 

Cours de code : Chargement et passagers

chargement-et-passagers

Idée cadeau de Noël: Offrez un permis

Jusqu’au 31 décembre, l’auto école offre l’évaluation et l’accès à la formation au code de la route par internet pour toute inscription effectuée sous forme de cadeau (valeur 80€) !!!

Offrez à vos proches la formation au Permis B , la Conduite Accompagnée (AAC), ou la Conduite Supervisée
Une formation complète et approfondie, pour une meilleure sécurité au volant de leur futur véhicule.

Pour vos proches nous vous apportons la possibilité de leur donner la liberté du déplacement, offrez leur la formation ou quelques prestations (Forfait code, présentation examen, leçons de conduite…etc).

Pour plus de renseignements contactez nous!!

 

Cours de code : La sécurité en voiture

la-securite

Cours de code: Les feux du véhicules et leurs usages :

feux-du-vehicule